Shining Force 3 : mon test

shining-force-3
Chun Li      0

Shining Force 3 : mon test

Ce jeu vidéo de rôle tactique est inclus dans la série Shining de l’édition Sega. Il est sorti le 23 septembre 1988 au Japon. Disponible sur la plateforme Saturn, ce jeu est sorti le 23 septembre 1998 au Japon. Seul le scénario I propose une version anglaise.

Présentation de Shining Force 3

Le titre se déroule dans un monde fictif du type médiéval et fantastique. Le monde de Shining force 3 est composé d’infrastructures modernes où la population est constituée des hommes et des nombreux personnages légendaires comme les centaures, les elfes, les fées, les dragons, les licornes… Deux puissances souhaitent régner sur l’univers de Shining force III. Il y a l’Empire de Destonia et la République d’Aspinia. Les deux forces ne sont surtout pas d’accord sur la localisation des frontières (… ). Le joueur peut entrer dans la peau de trois héros ayant chacun leur caractère et leur motivation dans les 3 scénarios de ce titre. D’autres personnalités viennent se joindre à eux au cours de leur voyage. Dans le scénario 1, on assiste aux aventures de Symbios. Le deuxième scénario continue avec les péripéties de Médion. Dans le troisième scénario, le personnage principal s’appelle Julian. Ce jeune mercenaire vient du royaume d’Enrich à la poursuite de Galm, un membre des Vandals qui aurait tué son père. L’histoire se termine avec les aventures de Julian, de Gracia, Donhort et Kate. A la fin, il y aurait une triple coalition des armées de Symbios, de Medion, et les troupes de Julian pour vaincre Bulzome, un Vandal responsable du conflit.

shining-force-III

Fonctionnalités et critiques du jeu

On retrouve 2 phases de jeu dans ce titre : le mode recherche où le joueur peut faire un déplacement libre à pied de son personnage dans les nombreuses villes du jeu en 3D. Au cours de son voyage, il peut retrouver des magasins, des églises, des armureries, des trésors cachés … et des villageois qui peuvent lui filer des informations. Dans toutes les villes, il retrouve également un endroit appelé « quartier général » où il peut faire la gestion de son équipe de combattants ou modifier son équipe. Il y a également le mode combat où le joueur fera face à un groupe d’ennemis. Il serait en tête d’une équipe de douze combattants présélectionnés au sein du « Quartier général ». Il peut attaquer, lancer des sorts etc. Il remporte les combats une fois que le boss est vaincu. Chaque personnage a une classe spécifique (soldat, archer, magicien, prêtre etc.) et il peut évoluer vers un niveau supérieur. Par exemple le prêtre peut devenir clerc.

Outre les 3 scénarios différents ayant chacun des histoires captivantes, l’atout le plus fort de ce Shining force 3 réside dans son gamedesign. Le RPG utilisé dans le jeu offre une panoplie d’actions captivantes. Le titre propose également différentes situations lors des combats chronophages. En revanche, le graphisme n’est pas au top, mais compte tenu de l’époque où le titre est sorti, on ne peut pas espérer mieux. Bref le jeu d’une durée de plus d’une trentaine d’heures pour la trame principale d’un seul scénario dispose d’un riche contenu et un système de jeu bien rodé qui compense un graphisme vieilli.